La Mosson du coeur

Chronique de Footware V (2011/2012)

Émotions garanties en cette toute fin de saison où il semblerait que rien ne se joue avant la dernière seconde. Voici le résumé des championnats français et étrangers, sans oublier la phrase indécise de la semaine et la séance en plus.

Mais d'abord, rendons hommage à l'Atlético Madrid qui engrange une deuxième Ligue Europa en trois saisons après avoir surclassé l'Athletic Bilbao, pourtant une des révélations de l'année. Il serait quand même temps que Radamel « Mister C3 » Falcão passe au niveau au-dessus.

Il n'y a pas qu'à Manchester qu'on sait rendre les derniers instants d'une rencontre palpitants. En Ligue 1 aussi, on a une longue tradition de twists de la mort : Feindouno, Fauvergue, ou encore Diané, et désormais Aït-Fana, sont autant de noms qui raviveront (deviendront) de bons ou de mauvais souvenirs tant leurs buts respectifs auront pesé lourd dans la balance finale. Ce dimanche, alors que Lille donnait logiquement tout pour aller chercher l'espoir de finir deuxième, Giroud et Aït-Fana auront donc probablement scellé le sort du championnat de la manière la plus folle (ou presque) qui soit (1-0). Pour une fois que La Mosson était pleine, elle en aura eu pour son argent – si on fait l'impasse sur les 90 premières minutes de golden-nervosité.

Au Parc des Princes aussi, les supporters auront passé un bon moment avec la venue de Rennes (3 Nenê à 0) mais l'ascenseur émotif a du sacrément secouer. Le PSG ne devrait donc pas être champion cette année – à moins que Montpellier ne fasse n'importe quoi à Auxerre – et ça reste une surprise. Ce n'était pourtant pas faute d'engranger les points (76 tout de même)... Mais les autres clubs ont désormais la recette, pas compliquée, pour battre les Parisiens : il suffit de faire la saison de sa vie. Pour avoir la C3, en revanche, c'est tout l'inverse : il faut faire une année moisie et attendre que les autres fassent pire. C'est ce que tentent de faire Rennes et Saint-Étienne (défait à Nancy 3-2), bien imités mais pas égalés par Toulouse (1-1 à Dijon). Au final, l'OL aura excellé dans ce challenge puisqu'il décroche, malgré toutes ses insuffisances et ses multiples craquages de slip, la 4e place en plus du billet direct pour les poules (1-1 à Ajaccio). En tout cas, le match des deux clubs amis girondins (miraculés) et stéphanois vaudra cher.

En ce qui concerne le maintien, on n'a plus que deux places dans le vaporetto vers l'enfer puisque l'AJA s'est déjà installée, bien aidée par sa médiocrité et un but de Gignac (3-0 à Marseille). Du haut de ces pantins bourguignons, trente ans d'histoire de L1 nous contemplent. Mais il va désormais falloir regarder vers le bas. La lutte va être terrible pour quitter le navire et il faudra des exploits et des scénarios rocambolesques pour qu'Ajaccio, mais surtout Dijon, y échappent. Sochaux, de son côté, est en passe de réussir son opération de sauvetage après avoir gagné le match de la peur, à Caen (1-3). Idem pour Brest, qui commence à devoir un bon paquet de fières chandelles à Grougi (1-0 contre VA). Enfin, Lorient, battu à Bordeaux sur un éclair de génie de Janot (1-0), et Nice, bloqué par ETG (1-1), n'ont qu'un point d'avance et jouent contre Paris et Lyon, mais semblent tout de même un peu plus à l'abri. Mais puisque c'est la mode, il faudra tenir 95 minutes.

C'est ce que n'ont pas su faire les QPR et leur vedette Barton en Angleterre, en encaissant deux buts de City dans le temps additionnel pour un final épique et qui porte le sceau de Manchester, ville spécialiste du doublé de l'espace. Mais cette fois, c'est United qui frappe le sol de rage à coups de poings. Du beau suspense pour la troisième place aussi mais c'est Arsenal qui rafle la mise, laissant Tottenham devenir le supporter n°1 du Bayern pour la finale de la C1. Une bien belle 8e place pour Liverpool. C'est en tout cas une grande saison de PL qui s'achève. On en redemande. En Allemagne, le Bayern se sera parfaitement mis en confiance avant de rencontrer Chelsea en se faisant éclater par le B. Dortmund (5-2) en coupe d'Allemagne. Et en plus, Ribéry nous a refait le coup du « vous voyez cet exploit ? et bien je ne le ferai jamais avec les Bleus ». Sale soirée.

En Espagne, le Real finit avec 100 points, Messi avec 50 buts et tout est dit. Sinon, Malaga accroche les barrages de C1 et Villarreal dit adieu à l'élite. Mais pour le suspense, on repassera. En Italie, la Juve l'a fait : aucune défaite pour une inauguration rêvée du nouveau stade. Du grand art. Derrière le Milan, l'Udinese prend la 3e place et poursuit sa progression dans le sillage de Di Natale le magnifique. Et pour parfaire cette dernière journée, Inzaghi, Del Piero, De Rossi et Flamini auront marqué. Les symboles sont éternels. Enfin, au Portugal, qui s'apprête à faire partie des fameux « cinq grands championnats européens », la dernière journée n'aura rien changé. Cardozo et Lima finissent meilleurs buteurs avec 20 buts. Tous ces championnats sont désormais terminés et il faut bien être Français pour jouer une semaine de plus...

Pour finir, une petite histoire belge avec la phrase de la semaine. On l’avait quitté avec Monaco et des prestations de folie, Mbokani joue depuis maintenant une saison à Anderlecht. Après des débuts difficiles (notamment au niveau personnel), le Congolais a finalement fini par replanter des buts et retrouver un peu son football. Assez pour lui redonner de la stabilité ? Pas sûr : « À l'heure actuelle, je ne sais vraiment pas où je jouerai la saison prochaine. En fait, j'ai envie de rester... mais j'ai aussi envie de partir. Je ne sais pas trop ce qui pourrait me convaincre de rester. » Le suspense va être insoutenable.

La séance en plus

Et soudain, tout bascule
Le tacle de l’année
Le renard (désorienté) des surfaces
Inzaghi fait pleurer dans les chaumières
Le dernier but de Pippo
Beckham est éternel
Le résumé de Man City-QPR
Gardien de qualité
Kuranyi est toujours vivant
Festival de Ribéry
Le malheur des uns...
Ça chaloupe au Brésil
Patate et célébration
Trop de fair play tue le fair play (reprise du jeu à 2’23”)
Contrôle-frappe
Splendide toucher d’Özil
[url=http://livetv.ru/fr/showvideo/101643/]Le (peut-être) but du titre pour Montpellier[/url]
[url=http://www.sfr.fr/bleus-espace/]Les Bleus dans l'espace[/url] (collector)

feed Pierre-Pat le 15 mai 2012 à 12:29